Archives par mot-clé : Beethoven

FESTIVAL BEETHOVEN

Chorus 14 présente en 2023 un festival consacré à Beethoven en mai et juin avec 2 œuvres superbes, trop peu connues :

 

FIDELIO

Unique opéra de Beethoven, Fidelio fut composé entre 1803 et 18O5, pendant les guerres napoléoniennes, sous le nom de Leonora.

Débutant dans la tradition du Singspiel, avec une succession de dialogues parlés et de morceaux de musique, l’oeuvre se termine comme un oratorio et annonce l’Hymne à la joie.

Remanié en 1806 sous le titre de Fidelio, l’opéra connaitra un grand succès en 1814 dans sa version définitive en deux actes. Le livret en allemand de Joseph-Ferdinand von Sonnleithner reprend la pièce française de Jean-Nicolas Bouilly inspiré d’un fait divers sous la Terreur française.

Beethoven transpose l’action au XVIIe siècle en Espagne, près de Séville, dans une prison d’état. Fidelio, pseudonyme de Leonora, se travestit en homme pour faire libérer au péril de sa vie son mari Florestan, dissident politique, injustement emprisonné par le tyran Pizarro dont il avait dénoncé les crimes.

Leonora incarne le courage féminin, elle se bat contre la tyrannie et sacrifie son existence personnelle pour le bien de l’humanité.

Influencé par les idéaux révolutionnaires et les Philosophes des Lumières, Beethoven compose un plaidoyer pour la liberté et l’indépendance.

« Faire tout le bien qu’on peut, aimer la liberté par dessus-tout et, quand bien même ce serait pour un trône, ne jamais trahir la vérité », écrit Beethoven en 1792.

Le choeur final glorifie la fraternité et l’amour conjugal. Isolé par sa surdité, Beethoven avait peu à peu renoncé à son idéal d’amour partagé, mais son génie sublimera cet idéal dans sa musique. Leonora sauvera Florestan et le tyran Pizarro connaîtra à son tour le cachot.

 

 

 

MESSE EN UT

Commandée en 1807 par le prince Nicolas II Esterhazy à l’occasion de la fête de son épouse, la princesse Marie Hermenegild. C’est une oeuvre novatrice, certains passages annoncent la IXe symphonie et la Missa Solemnis. Beethoven a cherché à mettre en musique chacun des mots de la messe, ce qui lui donne un aspect théâtral et dramatique.

 

 

 

 

 

 




Beethoven par Bernard Fauconnier. Gallimard Folio

Beethoven par André Boucourechliev. Seuil Points

L’opéra en 50 chefs-d-oeuvre par Michela Niccolai. First