Archives de catégorie : Public

FELIX MENDELSSOHN

 

Vous connaissez bien sûr la Marche Nuptiale mais saviez-vous que ce célébrissime morceau de Félix Mendelssohn est tiré du « Songe d’une nuit d’été » composé d’après la pièce de Shakespeare ? Cette œuvre et la Cantate profane op. 60 « Die Erste Walpurgisnacht, la Première nuit de Walpurgis » trop rarement jouées, seront au programme du prochain concert de Chorus 14.

Félix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847), petit-fils d’un philosophe et fils d’un banquier israélite allemand devenu luthérien, montra très tôt de grandes dispositions musicales et artistiques car il  fut à la fois chef d’orchestre, pianiste, compositeur, organiste et écrivain, et même dessinateur.

Comme il était d’usage dans la haute société, il fit son tour d’Europe et voyagea en particulier en Angleterre, où il sera très apprécié. II s’employa à remettre au goût du jour Haendel, Beethoven et Bach dont il interprétera comme chef d’orchestre,  « la Passion selon saint Matthieu » à 20 ans en 1829.

A l’âge de 17 ans, il composa l’ouverture du « Songe d’une nuit d’été  » qui sera complétée en 1842, à la demande du roi de Prusse, Frédéric Guillaume IV, par la musique de scène du même nom, op.61 pour soprano, alto, chœur de femmes et orchestre. Mise en musique des impressions suscitées par la pièce de Shakespeare, oeuvre romantique, d’une écriture lumineuse,  élégante et même humoristique.

Mendelssohn impressionne le monde artistique par ce premier chef d’œuvre et particulièrement l’Angleterre où il fit plusieurs séjours dès 1829. Il sera même l’invité régulier de la reine Victoria et du prince Albert.

La Cantate profane op. 60, « Die Erste Walpurgisnacht » pour soliste, chœur et orchestre, sur un poème de Goethe fut créée en 1833 à Berlin et en 1843 à Leipzig. Élève d’un ami de Goethe, il  fut présenté au poète à l’âge de douze ans. Celui-ci se prit d’amitié pour lui et le surnomma le second Mozart. Il s’ensuivit plusieurs rencontres et Goethe lui offrit ce poème. La première version de la cantate ne fut pas éditée, mais Mendelssohn en retravailla une deuxième. Malheureusement Goethe décédé en 1832 ne l’entendra pas.

En 10 sections courtes pleines d’allant, le compositeur met en scène les forces du paganisme  se heurtant aux gardes chrétiens dans un Sabbat infernal. Car cette nuit magique, selon une ancienne légende, fête paienne de la lumière et du renouveau, est la veille de la célébration chrétienne  de sainte Walpurge, moniale qui évangélisa l’Allemagne au VIIIe siècle. De nos jours  dans le nord de l’Europe,  dans la nuit du 30 avril au 1er mai, on célèbre toujours le triomphe de la lumière sur les ténèbres et le renouveau du printemps.

C’est avant tout un message de tolérance que nous délivrent Goethe et  Mendelssohn dans cette cantate profane.

 

vous cherchez ? nous aussi : chorus 14 recrute tous pupitres

Chorus 14 recrute tous pupitres pour la saison 2020-2021 :

  • Mendelssohn : La Première nuit de Walpurgis, le Songe d’une nuit d’été
  • Bach : Passion selon Saint-Matthieu

– POSTULEZ dès maintenant pour une audition  ou bien venez aux répétitions « Portes ouvertes » des jeudis de septembre à 20h,  pour apprécier l’ambiance, la méthode de travail et la direction de notre chef  Dominique SOURISSE, 37 rue Tournefort 75005 Paris, métro Cardinal-Lemoine / Monge

– Rentrée : jeudi 10 septembre
– Répétitions : jeudi 20-22h et un dimanche par mois