Archives par mot-clé : Bach

BACH Passion selon Saint-Matthieu – 14 et 16 juin – église Saint-Marcel, PARIS


JEAN-SEBASTIEN BACH  LA PASSION SELON SAINT-MATTHIEU BWV 244

Dès le XVIIIe siècle, il était d’usage en Allemagne de donner chaque Vendredi Saint une Passion, grande œuvre chorale, récit commenté et mis en musique de la mort de Jésus.

 

Après la Passion selon St Jean (1723-24), Bach crée le 11 avril 1727, pour le Vendredi Saint, la Passion selon Saint Matthieu, BWV 244,  à l’église de Saint Thomas de Leipzig où il occupait le poste de Cantor.

 

Œuvre  monumentale, puissante, la Passion selon Saint Matthieu est écrite pour deux chœurs, deux orgues, deux orchestres et un chœur d’enfants.

Elle se rattache à la tradition de la Passion liturgique chantée au cours de la Semaine Sainte, en style d’oratorio auquel on ajoute aux textes  de l’ Ecriture Sainte, des paraphrases bibliques, des poésies dites madrigalesques et des Chorals, cantiques de la liturgie luthérienne allemande.

 

Bach reprend intégralement le texte de l’Evangile selon Saint Matthieu, chapîtres 26 et 27, divisé en deux et découpé en épisodes. Il demande au librettiste et poète Picander de rédiger les textes en vers pour les airs (arias) des solistes, introduits par de courts morceaux (ariosos). Le récitant, l’Evangéliste, le Christ (voix de basse accompagnée par un quatuor à cordes), les différents personnages, Pierre, Judas, Ponce Pilate, la femme de Ponce Pilate, des témoins, les prêtres, les soldats et la foule interviennent au cours du drame. A cela, Bach insère  12 Chorals, cantiques lents et intériorisés,  qui reprennent les moments forts sous forme de méditation.

Compassion, abandon à la douleur, accablement  sont les  idées maîtresses de cette Passion.

Malheureusement la Passion selon Saint Matthieu ne fut pas comprise par les notables de Leipzig, Elle   fut délaissée et il faudra attendre Félix Mendelssohn  au XIXe siècle pour qu’elle sorte de l’oubli.

La Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach est l’un des grands chefs d’œuvre de la musique baroque sacrée.

 

– Guide la musique sacrée et chorale profane : l’âge baroque ( 1600-1750). – Fayard, les indispensables de la musique.

–  Paule du Bouchet. – Magnificat Jean Sébastien Bach, le Cantor. – Découvertes Gallimard

– Luc-André Marcel.-  Bach. – Seuil. – (Solfèges)